Journées nationales de la microfinance : l’APSFD-CI au secours des couches les plus vulnérables

Comment amplifier la dynamique de la microfinance en Côte d’Ivoire ? Par quels procédés et avec quels moyens ? Telles sont les questionnements que tenteront de répondre les conclusions des différents panels au soir du 22 mars 2018 date de la clôture de la première édition des journées nationales de la Microfinance (JNM).
Placées sous le Parrainage et la Présence effective de Monsieur Adama KONE Ministre de l’Economie et des Finances la première édition des JNM a été organisée par l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI dans le but principal d’accompagner et amplifier la dynamique de la microfinance et ce au vu du volume des crédits mis en place au 3ème trimestre de l’année 2017 et qui s’élevaient à 101,2 milliards contre 77,8 milliards de FCFA à la même période en 2016, soit plus de 30 % de croissance.
Le secteur de la microfinance a enregistré au cours des dernières années, un essor remarquable en Côte d’Ivoire.
Outil de développement destiné aux populations exclues du système bancaire classique, la microfinance apparaît comme un important instrument de réduction de la vulnérabilité des personnes à faibles revenus, mais aussi de financement de micro-entreprises et des PME dans de nombreux cas.
En Côte d’Ivoire, les principaux indicateurs de performance se sont améliorés aussi bien au niveau du management que des dépôts et de l’épargne, et les perspectives sont encourageantes.
En termes de management, le secteur a connu une plus grande professionnalisation et une meilleure gouvernance des institutions de la microfinance. Au demeurant, le secteur accueille depuis 2011 de nouveaux investisseurs privés spécialisés, tirant ainsi le marché ivoirien de la microfinance vers le haut. Par ailleurs, à fin décembre 2017, le secteur de la microfinance avait 1,3 million de clients contre 779.000 en 2013 et 34,2 milliards de francs CFA (52 millions d’euros) de fonds propres.
Concernant la situation financière, l’on continue d’assister à une amélioration continue des indicateurs aussi bien au niveau des crédits accordés que des dépôts des épargnants.
Les encours de crédit aux ménages, aux commerçants et aux artisans travaillant dans le secteur informel a été multiplié par quatre en 5 ans, pour se situer à 270,4 milliards de francs CFA (412,5 millions d’euros) à fin décembre 2017, contre 57 milliards (87 millions d’euros) en 2012.
Quant à l’épargne mobilisée au cours de la même période, elle a été multipliée par quatre pour s’établir à 306,6 milliards de francs CFA (468 millions d’euros).
« Le secteur de la microfinance est sur la voie de relever les défis de la restructuration et de la professionnalisation (…) avec des indicateurs en conformité avec les exigences réglementaires » a déclaré le ministre ivoirien de l’Économie, Adama Koné.

Adama Kone, Ministre en charge de l’Economie et des Finance lors de la visite des stands aux premières JNM 2018 au CRRAE-UMOA.

Ces journées ambitionnent de devenir un rendez-vous périodique pour les professionnels du secteur.
Pour M. Georges Yao Kouassi, président de l’Association des professionnels des systèmes financiers décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFP-CI) « La microfinance doit contribuer à la réduction de la pauvreté par l’accès aux services financiers et bancaires de base à faible coût pour les populations les plus vulnérables, notamment en milieu rural ».
Auparavant, Yao Georges Kouassi, a relevé l’importance du secteur financier décentralisé dans la collecte de l’épargne et le financement de l’économie ivoirienne. « Cependant, ce positionnement exceptionnel nécessite un accompagnement (…), un engagement énergique vers la professionnalisation du secteur », a-t-il indiqué.
Articulées autour d’un forum et d’un espace d’exposition, les JNM 2018 seront un moment privilégié pour échanger et partager le savoir et le savoir-faire des acteurs dans des domaines variés relatifs à la microfinance d’une part, et d’autre part, pour proposer des produits innovants en direction des clients.
Piloté par le comité scientifique de l’APSFD-CI, le forum d’échanges est prévu sur deux jours, et permettra de débattre du thème central suivant : « La contribution de la microfinance à l’inclusion financière en Côte d’Ivoire ». Et ce, à travers ces quatre sous-thèmes que sont : Microfinance et financement des femmes et des jeunes, Microfinance et financement des TPE et des PME, Microfinance et digitalisation et enfin Microfinance et finance rurale.
A la fin du forum, la production d’actes, mémoires et contribution des travaux permettront de restituer l’essentiel des échanges mais surtout de promouvoir les solutions conformément à la vision de l’Association qui place ces JNM 2018 sous le signe de la maturité. Car, l’APSFD-CI célébrera à l’occasion de ces Journées, ses 20 ans d’existence.
Il convient d’indiquer que la clôture de ces Journées sera marquée par la célébration des 20 ans de l’APSFD-CI et des Awards de la microfinance à travers trois (03) trophées ; le Trophée / Inclusion Financière, le Trophée / Finance Responsable et le Trophée / Finance rurale.
Précisons que l’APSFD-CI regroupe à ce jour 54 institutions de micro-crédit.

JC ACKE

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner