Marché de l’automobile : un redémarrage en vitesse !

Le marché ivoirien de l’automobile a connu des fortunes diverses depuis la relance post-crise. Il amorce aujourd’hui une nouvelle dynamique.

Après un court moment de somnolence, le marché ivoirien de l’automobile est reparti de fort belle manière depuis l’année dernière. Un boom qui, selon les spécialistes de l’automobile, devrait s’accentuer sur les trois prochaines années. Cela s’explique en grande partie par les dernières mesures prises par l’État ivoirien, notamment avec ces décrets qui limitent l’âge d’importation des véhicules d’occasion. Et ces mesures rentrent effectivement en vigueur à compter du 1er avril 2018. Les uns et les autres s’accordent déjà à dire que les concessionnaires, ceux qui vendent les véhicules neufs, seront l’un des gros bénéficiaires de ces mesures puisque les véhicules d’occasion coûteront plus chers et que les Ivoiriens préféreront rouler dans des véhicules neufs, notamment pour une bonne partie de la classe moyenne. Les concessionnaires ont compris les enjeux et commencent déjà à leur faire des offres plus alléchantes… En attendant, le marché ivoirien de l’automobile reste très sensible au contexte socio-économique du pays. Des ventes tantôt en baisse, tantôt en hausse, véritable reflet du quotidien des Ivoiriens. À ce titre, les dernières données statistiques livrées par le Groupement interprofessionnel automobiles, matériels et équipementiers (Gipame) en sont une parfaite illustration.

Réalités du marché local

Ce marché des véhicules neufs a bien redémarré avec une croissance nette de 9%, entre 2016 et 2017, en termes de ventes pour l’ensemble des concessionnaires automobiles du pays, au nombre de onze. Après 8.962 véhicules neufs vendus en 2016, le Gipame annonce un total de 9.796 à la fin décembre 2017, soit un surplus remarquable de 834 véhicules en l’espace d’une année. Rappelons que l’année 2016 avait été un exercice bien sombre pour le marché de l’automobile en Côte d’Ivoire. Les 8.962 véhicules vendus cette année-là marquaient un infléchissement de 11% par rapport aux 10.016 véhicules vendus en 2015, année prolifique, avec un boom qui s’expliquait entre autres par la période de campagne des élections présidentielles. Le surplus s’élevait alors à 1.079 véhicules vendus. Encore avant, la perte de vitesse dans la vente des véhicules neufs avait été de l’ordre de 5% entre 2012 et 2013. Un marché qui avait connu un ralentissement après la période de rattrapage marquée par un bon spectaculaire de 63% des ventes, entre 2011 et 2012. On était alors passé de 5.264 à 8.554 véhicules achetés, juste après la crise post-électorale. Le constat global est que ce marché a commencé à se stabiliser après avoir subi de plein fouet les soubresauts de la plus grave crise qu’a connue le pays.

Marques et modèles les plus vendus

On évolue sur un marché où les parkings sont bien partagés… Les ténors restent les mêmes depuis de longues années tandis que les challengers essaient tant bien que mal de leur grignoter quelques parts de marché. Les trois leaders incontestables du marché ivoirien de l’automobile sont CFAO Motors CI, TMCI et Socida. Le Gipame fait savoir qu’ils ont respectivement vendu 3.793, 1.904 et 1.619 véhicules l’année dernière. Soit au total 7.316 véhicules, représentant à eux seuls plus de 74,6% de l’offre globale du marché du neuf en Côte d’Ivoire. Et les japonaises sont toujours en tête de lice avec 4.806 (49%) véhicules vendus en 2017. Ils sont de loin suivis par les européennes (2.224), les coréennes (1.170) et les chinoises (878). Les véhicules d’autres origines ne représentent que 718 ventes. S’il est vrai qu’ATC Comafrique occupe le quatrième rang national, force est de reconnaître que ce concessionnaire a réalisé un vrai exploit au niveau des ventes l’année dernière. Le détenteur des marques Nissan, Volkswagen, Volvo, etc. a réalisé de très bonnes affaires. Il est passé de 586 à 856 véhicules vendus de 2016 à 2017. Soit une hausse de 46%, représentant une différence nette de 270 véhicules achetés en une seule année commerciale. Ses approches marketing et service après-vente (SAV) ont été payantes… De son côté, Toyota reste la marque la plus appréciée en terre ivoirienne. Ces voitures sont les plus prisées des Abidjanais, aussi bien dans le neuf que dans l’occasion. Mais on se rend compte que le modèle qui a volé la vedette l’année dernière est français. Il s’agit de la Renault Logan qui a été vendue à 103 unités chez Socida en 2017. Juste après viennent la Toyota Yaris Sedan et la New Yaris Lounge Access pour respectivement 100 et 90 modèles vendus chez CFAO Motors Côte d’Ivoire.

Jean-Jacques AMOND

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner