Brasseries : en Côte d’Ivoire, la Solibra est bousculée par son nouveau concurrent Brassivoire

L’arrivée de la filiale d’Heineken sur le marché de la bière ivoirienne, fin 2016, a porté un grand coup à l’opérateur historique, qui voit son bénéfice net 2017 en recul de 83 % par rapport à l’exercice précédent. Mais ce repli des bénéfices montre aussi que la filiale ivoirienne de Castel est déterminée à se battre : l’an dernier, elle a beaucoup investi pour rester numéro 1.

La Société de limonaderies d’Abidjan (Solibra), filiale du groupe français Castel, soumettra à partir du 24 avril à Abidjan son bilan de l’exercice 2017 à ses actionnaires. Un résultat qui intervient dans un contexte de forte concurrence sur les différents segments du marché.

Pour l’exercice écoulé, le chiffre d’affaires de Solibra a atteint de 193,3 milliards de francs CFA (294 millions d’euros), contre 191,4 milliards de F CFA en 2016, soit une hausse de 1 %. Cependant, le bénéfice net a reculé de 83 % en s’établissant à 4,25 milliards de F CFA, loin des 27,5 milliards de F CFA réalisés en 2016.

Certes, l’entreprise demeure le leader sur le marché, mais ses parts ont été grignotées : Solibra qui contrôlait 90 % du marché de la bière – dont 70 % avec la Bock et Number One, est bousculée depuis l’arrivée, fin 2016, d’un acteur redoutable, Heineken, qui a fondé Brassivoire en coentreprise avec le distributeur franco-japonais CFAO.

Brassivoire a lancé sa marque « Ivoire », qui a commencé à sérieusement concurrencé « Bock » sur le segment de la bière populaire. Le nouvel arrivant a réussi à doubler sa capacité fin 2017, passant de 800 000 à 1,6 million d’hectolitres.

Capacités boostées et marketing agressif

Pour faire face à cet adversaire coriace, Castel a investi 37 milliards de F CFA dans des projets de modernisation et d’extension de ses sites de production dans le pays. Ainsi, à Yopougon, sur le site de production Les Brasseries Ivoiriennes (LBI), fondées en 2013 par le groupe Eurofind et rachetées par Castel en 2015, la capacité a été doublée, passant de 250 000 hectolitres à 500 000 hectolitres.

À Bouaflé, dans le Centre-Ouest, et sur les trois sites Castel d’Abidjan (un à Treichville et deux à Yopougon), les mêmes ajustements techniques ont été apportés de sorte que Solibra produit environ 40 millions de bouteilles pour toutes ses marques de bières, boissons gazeuses, eaux minérales et limonades.

En parallèle, Solibra a entamé un marketing agressif : relooking de sa marque, organisation de fêtes de la bière aux quatre coins du pays, recours à l’international ivoirien Didier Drogba comme nouvelle égérie de la « Bock »…

Malgré le contexte, l’entreprise affiche des objectifs de croissance à 8 % en termes de consommation.

JA

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner