Renforcement de capacité : l’USAID initie une formation sur les processus d’identification des goulots d’étranglement et de simplification des procédures commerciales

Du mercredi 02 mai au vendredi 04 mai s’est tenue à Grand-Bassam, une initie une formation sur les processus d’identification des goulots d’étranglement et de simplification des procédures commerciales initiée par le Cabinet Nathan à travers le projet Leadership in Public Financial Management II (LPFM II) sous l’impulsion de l’USAID.

A travers ce séminaire de formation qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’Organisation mondiale du Commerce, il s’est agi de mettre en œuvre une stratégie de communication efficace, de la création d’une cellule de gestion du portail d’information des capacités des membres du CNFE (Comité nationale de la facilitation des échanges) sur les formalités et procédures d’exportations, d’importations, de transit, les goulots d’étranglement, le management des risques et la procédure OEA.

Et enfin, établir la cartographie et la publication des redevances et impositions appliquées à l’importation, l’exportation et le transit. En un mot, ce séminaire de formation avait pour objectif de permettre aux membres du CNFE de maîtriser les enjeux propres de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Puis, leur donner des rudiments d’anticipation au mieux, des obstacles prévisibles dans la mise en œuvre de l’AFE. De même que de développement des outils pour le suivi des mesures prévues et leur évaluation.

Pour l’Expert Dr Thomas ORILLAC, Economiste, spécialiste des questions de facilitation des échanges il était important de fournir aux séminaristes des outils et des orientations afin qu’ils puissent suivre la mise en œuvre des accords qui sont prévus par l’AFE. Aussi, selon toujours l’expert, « Il s’agissait de voir dans quelle mesure améliorer le plan d’action national développé par le CNFE et dégager les actions prioritaires à mener afin d’assurer une bonne organisation et une bonne gestion du Comité lui-même… ».

Précisons que le séminaire de formation a été ouvert par M. Kaladji Fadiga, le directeur général du commerce extérieur par ailleurs, président du CNFE de Côte d’Ivoire a indiqué que tous les acteurs sont déterminés à une meilleure mise en œuvre de l’AFE.

Le directeur pays de LPFM II, Félix Kouakou quant à lui, souligné que cette formation des membres du CNFE qui s’est tenue conformément à l’article 23 de l’AFE, va les outiller davantage, pour une mise en œuvre parfaite dudit accord.

JC ACKE

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner