Passation des marchés publics : l’ANRMP enseigne sur les spécificités de procédures adaptées à la RTI

Aider la Radiodiffusion-télévision ivoirienne (RTI) à fonctionner avec le meilleur rapport qualité-coût-délais. C’est l’objectif du séminaire de formation organisé par l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) en faveur d’une trentaine d’agents et de haut responsables de la RTI, ce jeudi 17 mai 2018, à Abidjan. La rencontre vise à instruire les acteurs sur les spécificités de procédures adaptées à la RTI en termes de passation des marchés publics notamment le seuil de passation, les exemptions et les dérogations. Toutes ses mesures sont prévues par le législateur, a indiqué Coulibaly Non Karna, président de l’ANRMP. Mais faudrait bien que les acteurs le sachent. Car souvent, a regretté le président de l’ANRMP « des problèmes perdurent avec de graves conséquences surtout dans le cas de la RTI qui est obligée d’émettre quasiment tout le temps, qui est toujours dans l’urgence permanente ». Et il n’est pas tolérable, selon lui, que des désagréments soient posés à cause des marchés publics. « Dans la procédures de passation des marchés, il est clair que par rapport à la spécificité de ces missions, il y a quelques problèmes. Mais le cadre règlementaire a prévu des assouplissements. D’abord nous avons le seuil de passation qui était de 30 millions F CFA qui est passé à 100 millions pour déclencher la procédure de l’appel d’offre ouvert. Ce qui leur permet une grande souplesse en dessous de ce seuil de 100 millions. Il y a également certaines exemptions notamment pour ce qui touche à la publicité, ce n’est pas soumis à l’obligation de passer marché. Nous avons aussi des cas où on peut évoquer des procédures dérogatoires comme les questions artistiques, des questions liées à la sécurité ou des cas de ce que nous appelons monopole ou unicité de production », a instruit Coulibaly Non Karna.

« Une interruption d’une minute de l’antenne est un incident grave», a fait savoir Ahmadou Bakayoko, Directeur général de la RTI. Il est donc satisfait de la tenue de cet atelier, qui selon lui, permettra de partager les contraintes des procédures qui peuvent prendre plusieurs jours ou mois et de pouvoir explorer la richesse des mesures dérogatoires qui existent en matière de passation des marchés publics pour traiter les cas particuliers comme celui de la RTI qui a une exigence de qualité et de réactivité.

Abidjan.net

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner