La BRVM met le cap sur la Blockchain, le Big Data et l’intelligence artificielle

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) basée à Abidjan compte s’appuyer « fortement » sur les technologies disruptives notamment la Blockchain, le Big Data et l’intelligence artificielle dans les toutes prochaines années.

L’information a été portée au public ce vendredi 18 mai, par le Directeur Général de la BRVM, Félix Kossi Edoh Amènounvè (photo). C’était à Lomé, à l’occasion de la cérémonie de première cotation de l’emprunt obligataire du Trésor Public du Togo dénommé « TPTG 6,90 % ».

Avec ces technologies révolutionnaires, la Bourse entend se transformer « profondément » pour offrir un meilleur service aux émetteurs, intermédiaires et renforcer le financement des économies de l’UEMOA, conformément à sa vision 2020.

Dans cet élan, plusieurs projets sont en phase d’étude notamment la mise en place d’une carte de paiement DC/BR, pour assurer une meilleure sécurité et transparence du dénouement des transactions et des opérations. Dans le même souffle, l’institution basée dans la capitale ivoirienne met le cap sur le déploiement d’une plateforme automatisée de gestion des appels publics à l’épargne et d’une plateforme de gestion des OPCVM (organisme de placements collectif en valeurs mobilières).

Aussi, la BRVM prévoit-elle implémenter un dispositif de surveillance des transactions boursières totalement automatisé, conforme aux meilleurs standards internationaux. A cette série d’innovations viendra se greffer une gestion plus efficace des prêts-emprunts de titres ainsi que la réduction des délais de règlement livraison.

Fiacre E. Kakpo

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner