L’ANRMP et la presse prennent des engagements

Le vendredi 6 mars 2018, à l’initiative de l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), s’est tenu à l’hôtel Le Président de Yamoussoukro un séminaire de formation à l’intention des journalistes issus des différents organes de la presse écrite, audiovisuelle et en ligne.

Ce séminaire avait pour thème «Rôle et responsabilité de la presse dans le renforcement de la bonne gouvernance dans les marchés publics». À l’issue de cette séance de formation, les participants ont fait une série de recommandations consignées dans le rapport général lu par le confrère David Ya, journaliste, par ailleurs président du Réseau des journalistes pour la régulation des marchés publics de Côte d’Ivoire. Entre autres recommandations, citons l’institutionnalisation d’une conférence trimestrielle sur les marchés publics et l’appui à la production de films sur les marchés publics (documentaires, dossiers, films institutionnels) et le renforcement des sessions de formation, de sensibilisation et d’information à l’intention de la presse. Aussi, les femmes et les hommes de média n’ont pas manqué de préconiser la facilitation de l’accès des journalistes à l’information et l’émission d’alerte pour les informer de la publication de nouvelles informations sur le site de l’ANRMP. Mais aussi la signature d’un mémorandum, gage de la pérennisation de ces différents points de collaboration entre l’ANRMP et les journalistes.

Bien avant, M. Coulibaly Non Karna, le président de l’ANRMP, a relevé la portée des actions de l’autorité qu’il dirige, qui peuvent se résumer à la «démocratisation» du débat sur les marchés publics, la naissance d’une culture de la plainte dans les marchés publics, la fin de l’impunité en cas de manœuvres frauduleuses ou d’actes de corruption, la vulgarisation des audits, la dédramatisation de leur perception et la crédibilité du système. De son côté, Zio Moussa, président de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (Olped) et formateur, a souligné que la presse devait rimer avec liberté et professionnalisme.

Il a poursuivi en soulignant que cette presse a une exigence de savoir, et le devoir de faire savoir : «Aussi, pour prendre une part déterminante dans la gouvernance des marchés publics, les acteurs des médias doivent adopter une approche interactive et participative, en rendant compte pour ne pas faire de la mauvaise information.» Rappelons que l’ANRMP a formé 7.735 personnes dont 4.432 issues de l’administration, 2.636 du secteur privé et 667 de la société civile en 164 sessions.

Elle a rendu 227 décisions dont 51 ont conduit à des annulations de procédure, 3 avis ont été formulés et 17 décisions ont fait l’objet de règlements amiables. En outre, 23 décisions ont eu pour effet d’exclure 34 entreprises de toute participation aux marchés publics pour une durée de deux ans. L’autorité de régulation a par ailleurs réalisé 3 études et 6 audits dont 1 en cours de finalisation. Ce dernier porte sur la construction des infrastructures routières et l’entretien routier

Stéphane d’Avignon

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner