Banque: la 1re AGO de Ecobank CI porte M. Lassina Coulibaly à la tête du Conseil d’administration

Ecobank Côte d’Ivoire, filiale du Groupe Ecobank TI a tenu sa première Assemblée générale ordinaire ce mardi 29 mai 2018 à l’Espace Latrille Events en présence de nombreux actionnaires. M. Lassina COULIBALY membre du Conseil d’administration a été désigné par acclamation pour présider aux destinées dudit conseil d’administration.

Ils sont venus de partout, les actionnaires d’Ecobank Côte d’Ivoire pour prendre part aux assises de la toute première assemblée générale de la filiale ivoirienne du Groupe Ecobank. Et ce après sa cotation le 12 décembre 2017 à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Ceux-ci, les actionnaires ont témoigné à l’ensemble du conseil d’administration en général et de la haute direction de Ecobank Côte d’Ivoire, notamment à son Directeur général Charles DABOIKO, toute leur gratitude et leur satisfaction quant aux résultats de la banque pour l’exercice clos au 31 décembre 2017 et ont par la suite approuvé toutes les résolutions de l’AGO.

Dans son mot de bienvenue, la présidente sortante du Conseil d’administration, Mme Flore GJEDJI KONAN a relevé que « 2017 a été une année de transformation pour Ecobank Côte d’Ivoire, marquée essentiellement par la mise en œuvre effective de la politique de digitalisation de la banque, l’introduction des actions Ecobank CI à la cote de la BRVM et la consolidation des acquis ».

En effet, Ecobank CI a réussi à maintenir le cap de ses bonnes performances. Cela se traduit par l’évolution favorable des résultats observés surtout en 2017.

Les performances financières de la banque au 31 décembre 2017

Selon le Rapport de gestion du Conseil d’administration sur l’exercice clos au 31 décembre 2017, le montant total des crédits accordés à la clientèle par l’ensemble des 28 banques, s’est établi à 6 180 milliards FCFA contre un niveau de 5 302 milliards FCFA en 2016, soit une progression de 17%. Les ressources totales collectées, quant à elles, ont progressé de 13%, passant de 6 632 milliards FCFA en 2016 à 7 474 milliards FCFA en 2017.

Dans ce contexte toujours marqué par une vive concurrence, les activités de Ecobank CI sont restées bien orientées.

Le montant total des ressources collectées auprès de la clientèle privée est passé de 740 milliards FCFA en 2016 à 857 milliards FCFA en 2017, soit une progression de 16%. Toutefois, la part de marché d’Ecobank CI est restée stable à 11%.

Quant au montant total des crédits accordés à la clientèle, il a cru de 20% passant de 554 milliards FCFA en 2016 à 666 milliards FCFA en 2017. La part de marché, s’est améliorée, passant de 10% en 2016 à 11% en 2017.

Au niveau du bilan

Le total bilan s’est établi à 1 482 milliards FCFA au 31 décembre 2017 contre 1 332 milliards FCFA en 2016, soit une hausse de 11%. La progression annuelle du bilan a été de 23% sur les 5 dernières années.

Précisons que la croissance du bilan a été soutenue, d’une part, au passif, par une augmentation du volume des dépôts et des capitaux propres, et d’autre part, à l’actif, par un accroissement des crédits et des titres de placement.

Ainsi, les ressources collectées auprès de la clientèle se sont établies à 857 milliards FCFA en 2017 contre 740 milliards FCFA l’année d’avant, soit une hausse de 16% qui se justifie par la variation des postes que sont les dépôts à vue ( qui ont accru de 9%, passant de 390 milliards FCFA en 2016 à 425 milliards FCFA l’année suivante) ; les comptes d’épargne (qui s’établissaient à 210 milliards FCFA qu soir du 31 décembre 2017 contre 192 milliards à la même période l’année d’avant soit une augmentation de 9% ; les comptes de dépôts à terme (qui ont augmenté de 21% qui passent de 67 milliards FCFA à 81 milliards FCFA.

Pour résumer, les capitaux de la banque ont connu une hausse significative de 85%, passant en 2016 de 62 milliards FCFA à 115 milliards FCFA au 31 décembre 2017. Cette hausse est induite principalement par l’introduction en bourse d’Ecobank CI le 12 décembre 2017, ce qui a permis à la banque de lever 45 milliards FCFA sur le marché financier.

Au niveau des actifs, l’on note une forte progression des investissements en titres et des crédits à la clientèle. Ainsi, le portefeuille titres a cru de 7% pour atteindre 462 milliards FCFA au 31 décembre 2017 contre 433 milliards FCFA en 2016. Cette augmentation devrait provenir essentiellement selon le rapport de gestion du Conseil d’administration de souscriptions accrues aux bons et obligations du Trésor émis par les Etats de l’espace UEMOA.

Les concours à la clientèle ont quant à eux significativement progressé, passant en 2016 de 554 milliards FCFA à 666 milliards FCFA en 2017, soit une progression de 20%.

Le montant brut des créances en souffrance a quant à lui atteint 37,3 milliards FCFA, affichant un taux de de dégradation brut du portefeuille à 5%. Les provisions sur créances douteuses et litigieuses au 31 décembre 2017 s’établissaient quant à elles à 14,5 milliards FCFA.

La marge nette d’intérêts est quant à elle ressortie à 40,8 milliards FCFA, soit une hausse de 12% par rapport  à 2016.

Pour la présidente sortante du Conseil d’administration Mme Flore DJEDJI, ces résultats sont à mettre à l’endroit de la détermination et du dévouement de la direction générale et l’ensemble du personnel d’Ecobank.

Pour l’exercice 2018 en cours, la banque compte renforcer les acquis à travers la mise en œuvre de sa stratégie. « Cela devrait se faire dans le respect de la réglementation bancaire de l’UEMOA avec l’entrée en vigueur des normes du nouveau dispositif prudentiel applicable aux banques et celles du plan comptable bancaire révisé prenant en compte les règles de Bâle II et III. Nous mettons également l’accent sur la qualité du portefeuille. La bonne application de la politique de crédit et le renforcement du recouvrement permettront de réduire considérablement le niveau des créances douteuses et des provisions y afférentes. »

Avant de conclure, la présidente de séance a annoncé la fin de son mandat à la tête du Conseil d’administration puis présenté à l’assistance son successeur qui n’est autre que M. Lassina COULIBALY qui depuis le 20 avril 2016 est un administrateur de Ecobank. Il prend ses fonctions de nouveau PCA à compter du 29 mai 2018.

L’AGO s’est achevé par des applaudissements biens nourris à l’endroit de Mme Flore DJEDJI KONAN ainsi que son équipe dirigeante.

JC ACKE

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner