SIETTA 2018 : le Ministre Souleymane Diarrassouba procède au lancement de la 3e Edition

M. Souleymane Diarrassouba, Ministre de l’Industrie et des Mines par intérim a procédé au lancement officiel ce jeudi 7 juin 2018 de la 3è édition du Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA). Le thème retenu pour l’édition 2018 est « transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour l’autonomisation de la jeunesse africaine ». C’était en présence du représentant du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, des Partenaires au Développement et de nombreuses personnalités.

Du 8 au 10 novembre prochain se tiendra au Palais de la Culture de Treichville la 3e édition du SIETTA ce, après les éditions de 2014 et 2016. Une fois de plus, l’on verra encore la participation des équipementiers, des Experts nationaux et internationaux intervenant dans la transformation de l’anacarde. Elle offrira à l’ensemble des acteurs de la filière cajou, une plateforme de rencontres, d’échanges BtoB et de partage d’expériences sur les problématiques liés à la production et à la transformation du cajou.

Présent à ce lancement, le Ministre M. Souleymane Diarrassouba, a déclaré que « la transformation locale de l’anacarde constitue une priorité pour le gouvernement qui entend poursuivre ses efforts en faveur d’un développement intégré et durable de la filière anacarde en Côte d’Ivoire ». Il a ajouté que « l’édition 2018 du SIETTA permettra également de mieux apprécier les coût et les performances des équipements et de créer des liens d’affaires entre les acteurs de la chaîne de valeur ». Le Ministre a lancé à l’endroit des opérateurs nationaux et internationaux un appel à la mobilisation afin que ceux-ci prennent une part active au SIETTA 2018 et qu’ils fassent en sorte que cette 3e édition connaisse un franc succès. Pour finir, il a demandé qu’une place de choix soit accordée aux équipementiers nationaux.

Bien avant lui, le Président du Conseil d’Administration du conseil, M. Bamba Mamadou, le Directeur Général du conseil du coton et de l’anacarde, M. Adama Coulibaly, sont tour à tour intervenus pour expliquer le bien-fondé de la politique de transformation du Gouvernement, relever les acquis des premières éditions et situer les enjeux de la prochaine édition du SIETTA. Pour M. Adama Coulibaly les enjeux de la 3e édition du SIETTA s’inscrivent dans le prolongement des enjeux de la 2e édition à savoir vulgariser les dernières technologies dans le domaine de la transformation de la noix de cajou, créer une plus grande proximité entre les équipementiers et les potentiels investisseurs et enfin créer un cadre de rencontres et d’échanges BtoB entre les acteurs de la filière cajou.

Il faut préciser que la production de noix brutes de cajou enregistrée en 2017 est de 711 236 tonnes pour une prévision de 715 000 tonnes, soit un taux de réalisation de 99%, faisant de la Côte d’Ivoire, le premier producteur mondial. Cette production correspond à une hausse de près de 9,5% par rapport à la production de 2016 qui était de 649 587 tonnes. Les quantités transformées localement ont évoluées de 31 220 tonnes en 2013, soit 6,24% à 44 628 tonnes en 2017 pour un taux de transformation locale de 6,62%. L’objectif du Gouvernement est d’atteindre un taux de transformation de 50% à l’horizon 2020.

JC ACKE

No Comments Yet

Comments are closed

CONTACT

Boulevard de Vridi
(+225) 21 75 16 10 / (+225) 21 75 07 87
(+225) 21 75 16 06 
info@cotedivoire-economie.com

SUIVEZ NOUS MAINTENANT
  

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter pour recevoir par mail les dernières actualités

S’abonner